Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous aider   

SASF a besoin de vous. Le moyen le plus simple est de faire un don:

 

Nous contacter

 
90, Chemin des Ecoutoux
38330 St. Nazaire les Eymes
 
SIRET : 502 628 571 00015 
 

Nous rejoindre   

Vous souhaitez vous impliquer ou juste nous soutenir, devenez membre de l'association:

Bulletin d' adhésion  

Vous êtes pilote? Pourquoi pas vous!

Dossier pilote  

Charte du pilote  

 

Documents administratifs   

Conseil d ' administration  

Statuts  

Rapport moral 2015  

Compte rendu de l 'AG DU 23 avril 2016

 

Documents divers   

PA 32R-301 Handbook  

Century 41 Autopilot  

Aide au pilotage GARMIN 430  

Ministère de la Santé  

Arrêté ONG  

Opération Parrainage  

 

Planisphère-Nav/Météo   

Sky Vector  

L' espace aérien SASF  

Posé en 06 à Tambacounda

  Mai 2014 le Conseil Général de l' Isère apporte son soutien à SASF. 2014 Cité Francophone La Rochelle et le Comité de Soutien Apt-Bakel renouvellent leur confiance à SASF; l' accord avec la région médicale de Tambacounda en faveur de Bakel est reconduit . SASF étudie un projet de construction de hangar sur l' aérodrome de Tambacounda .5 Mars 2013 signature d 'un protocole d 'accord avec le Ministère de la Santé et de l' Action Sociale.L' arrêté portant agrément de SASF comme Organisation Non Gouvernementale a été signé le 26 Sept. 2011 par le Ministère de l ' Intérieur

Nos Partenaires


Avertissement



Secours Aérien sans Frontières n'est pas lié ou affilié en aucune façon à l'organisation Médecins sans Frontières.Médecins Sans Frontières est une marque déposée par le bureau international de Médecins Sans Frontières


Un grand merci à nos généreux partenaires !

 
            Dans la lignée de sa Fondation et au travers du service de Mécénat Humanitaire, Air France achemine de nombreux médecins et chirurgiens dans le monde entier et rapatrie les enfants en urgence de soins. Un engagement qui permet à la compagnie d'apporter son soutien à de nombreuses organisations non gouvernementales.

 

8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 11:34

Fin de mois active pour SASF avec deux nouvelles EVASAN à partir de Ziguinchor vers Dakar programmées  par le Dr Milogo Sogo chirurgien à l’hôpital de Tambacounda et médecin référent de SASF .

 

L’ évacuation le 23 Avril concernait un homme de 60 ans , très affaibli, sous perfusion accompagné par une infirmière . La prise en charge eut lieu directement sur le terrain de Ziguinchor où l
’ hôpital régional prévenu par Tambacounda de l’heure d’arrivée de l’avion avait dépêché ambulance et malade qui attendaient sous un arbre car en cette fin de matinée  il faisait déjà 40°C !








Malade et infirmière prêts pour le décollage












Après dépôt du plan de vol et information de l’hôpital de Dakar de l’estimée d’arrivée , il est 12h51 quand l’avion décolle pour un vol de 1h20 .

Par contre pas d’ambulance lorsque l’avion se gare à 14h20 au parking de l’aéroclub et notre malade dut attendre une bonne heure dans l’avion surchauffé avant sa prise en charge .

Restauration rapide pour notre pilote et atterrissage à Tamba à 17h52 après un vol de 02 h 00.

Journée bien remplie qui se terminera par un rendez vous à 20h à l’hôtel Nidji avec le Président du conseil régional de Kédougou pour évoquer le futur protocole avec SASF.

 

Le Vendredi 23 Avril peu après 15 h 00 notre pilote reçoit un appel du Dr Milogo pour une évacuation immédiate de Ziguinchor à Dakar.

Compte tenu des délais de mise en place et de préparation, des temps de vol et des aléas il refuse à juste titre de réaliser le vol car cela ferait arriver à Dakar  après le coucher du soleil c’est à dire hors VFR .

Heureusement le malade, victime d’un AVC, est stabilisé .


Décollage le lendemain à 08 h 40 et montée au niveau de vol 65. Atmosphère calme, visibilité faible, pas plus de 3 à 4 km en horizontal mais aperçu du sol quand même.

L’ horizon et le Pilote Automatique (PA) sont  OK . 

Visuel sur Ziguinchor juste en arrivant à la verticale du terrain ! Merci GPS !

Posé à 09 h 54 et après plusieurs tentatives le contact est pris et l’ambulance dépêchée sur le parking ;







Transfert tout en précaution







La raison du retard, évoqué par le médecin traitant est du à un scanner qu’ils viennent juste de réaliser , reporté plusieurs fois manque d’électricité . 

On embarque immédiatement malade , médecin anesthésiste et leurs bagages.  L’hôpital de Dakar est prévenu de l’ estimée d’arrivée et du lieu de parking pour l’ambulance .








Le malade est installé et sécurisé











Décollage à 11 h 26 ....
 

Montée au niveau 65. La visibilité s’est encore dégradée par la brume de mer et le vent faible.
Le pilote peut à peine apercevoir le sol . C’ est un univers gris sans horizon. 

Regard rivé sur la maquette du coordinateur de virage et l’altimètre notre pilote se concentre sur le variomètre et la bille aiguille .

Il y a un fort trafic VFR sur Dakar et l’approche empêche de descendre en dessous du niveau 55 jusqu’à 15 nautiques. Il faut négocier avec la tour une entrée par le sud en veillant à ne pas descendre trop vite.
Ici aussi les brumes de mer ne sont pas dissipées et la visibilité est crapoteuse.


Posé à 12 h 38, vol de 01 h 10, parking à 12 h 43 et pas d’ambulance ! Il y a des jours comme ça !

Elle arrivera trois quart d’heure plus tard tandis que notre pauvre malade patiente dans l’avion avec 40°C à l’ombre !


 Il est 13 h 40 . Sandwich en allant au BIA et dépôt du plan de vol.  

Décollage à 14 h 23, montée vers le niveau 75. La vitesse sol est de 109 nœuds pour une vitesse air de 120 nœuds.

Il ne doit pas y avoir plus de 3 km de visibilité mais toujours avec une vue verticale pas trop nette du sol. 


Enfin posé à Tamba . Il est 16h33 soit 02 h 10 de vol éprouvant.

Là il fait 40°, le vent est brûlant et il n’y a pas les personnels habituels pour faire les pleins . Tourne et vire, notre pilote  trouve enfin deux volontaires qui acceptent de s’en occuper.

Tout sera terminé à 18 h 40 après une vraie galère . (dixit notre pilote)

La navette de 19 h 00 le ramène à l’hôtel.


Heureusement toutes les journées ne se ressemblent pas  !

Partager cet article

Repost 0

commentaires